Partenaires2017-12-11T14:07:06+02:00

relaxPartenaires de Creyda à Bruxelles

Afin que notre Centre ainsi que notre Fondation puissent se développer, nous avons besoin du concours d’autres personnes, groupes de personnes, associations, institutions, entreprises…

En ce domaine, les moyens d’aide et d’action sont multiples
Cela peut aller du don de biens meubles ou immeubles, d’argent… Mais, ce que nous recherchons surtout, c’est de nous développer dans le cadre si vaste du partenariat. Cela implique une réciprocité des différents partenaires, donc dynamise l’ensemble des actions pouvant être menées. C’est l’une des façons de garantir le succès des différentes parties « contractantes ».

C’est pourquoi, nous attendons toutes vos propositions de partenariat
Elles seront toutes étudiées et appréciées à leur juste valeur.
Chaque proposition fera l’objet d’une réponse motivée. Dans le cas d’un rejet, ce motif pourra toujours être l’opportunité d’une discussion qui peut-être, aboutira à un accord fructueux pour tous.
Ce partenariat consenti et accepté, pourra toujours faire l’objet d’un contrat clair, dûment enregistré, s’il y a lieu. Toutefois, comme nous voulons œuvrer dans un esprit de convivialité, d’honnêteté et de sincérité, dans aucun cas nous ne conclurons un tel accord s’il nous apparaît que notre interlocuteur soit, est par trop rêveur, car nous recherchons le concret, soit, qu’il ne partage pas nos valeurs (ouverture d’esprit, tolérance, sincérité, altruisme…).

En résumé, nous sommes prêts à accueillir toutes les compétences, toutes les bonnes volontés dans touts les domaines pour atteindre notre but :
Le développement et la généralisation du bien-être pour tous et à tous les niveaux
Ce dont notre société souffre le plus actuellement.

N’oublions pas que ce « mal-être » est la cause de bien des maux qui restent aujourd’hui encore sans solution : les conflits et les contradictions internes, la violence, les agressions, l’irrespect d’autrui…

Cette cause ayant pour conséquences : la surconsommation de médicaments souvent inefficaces, la consommation de drogues (dont certains médicaments), le sentiment d’insécurité, la « délinquance », et parfois même, le suicide.

Par conséquent, notre démarche est à la fois altruiste, éducative et sociale.